« Cette année là n°9 : Millet/Breivik, Les Gaspards, Campo Hobbit | Accueil | "Dominique de Roux parmi nous" avec Olivier François »

05/01/2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Yanka

Bravo et merci à l'excellent Édouard Chanot pour ce reportage qui nous permet, au-delà de ses qualités propres, de voir une concentration de (fortes) têtes familières et sympathiques. Le renvoi initial par François Bousquet d'une journaliste à nez de clown est savoureux.

yéti

Donc avant d'être des biobio bobo booba décroissants dégénérés décadents, le GRECE était scientiste prométhéen ? Dans le vrai mvmt de l' Histoire et pas juste des réactionnaires moisis et verdis ?

Europe = Sparte transhumaniste.

Peut être il y a des vieux Éléments développant ce thème ?

"Prométhée était le vrai dieu des grecs." Vernant

yéti

Pour l'halluciné du Passé, Le Gallou qui confond conservatisme et réaction :

Début de la Théorie du roman (Chap.1 Les civilisations closes) G. Lukacs, magnifique txt.

Bienheureux les temps qui peuvent lire dans le ciel étoilé les cartes des voies qui leurs sont ouvertes et qu’ils ont à suivre ! Bienheureux les temps dont les voies sont éclairées par la lumière des étoiles ! Pour eux tout est neuf et pourtant familier; tout signifie aventure et pourtant tout leur appartient. Le monde est vaste et pourtant ils s’y trouvent à l’aise, car le feu qui brûle dans leur âme est de même nature que les étoiles. Le monde et le moi, la lumière et le feu se distinguent nettement et jamais pourtant ils ne deviennent étrangers l’un à l’autre, car le feu est l’âme de toute lumière et tout feu se vêt de lumière. Ainsi il n’est aucun acte de l’âme qui ne prenne pleine signification et ne s’achève en cette dualité: parfait dans son sens et parfait pour les sens; parfait parce que son agir se détache d’elle et que, devenu autonome, il trouve son propre sens et le trace comme un cercle autour de lui. «Philosophie, dit Novalis, signifie proprement nostalgie, aspiration à être partout chez soi [...]
Dans de telles limites [la patrie des archétypes] le monde ne saurait être que clos et parfait. Même si au-delà du cercle que les constellations du sens présent tracent autour d’un cosmos immédiatement vécu et destiné à recevoir forme, on présent l’existence de puissances menaçantes et incompréhensibles, elles restent impuissantes à le priver de sens. Capables de détruire la vie, elles ne sauraient attenter à l’être; elles peuvent jeter des ombres sinistres sur le monde qui a reçu forme, mais ces ombres elles-mêmes entrent dans le système des formes à titre de contraste qui les font mieux ressortir. Le cercle métaphysique à l’intérieur duquel vivent les grecs est plus étroit que le nôtre; c’est pourquoi nous ne saurions jamais y trouver notre place; où mieux, ce cercle dont la finitude constitue l’essence transcendantale de leur vie, nous l’avons brisé; dans un monde clos nous ne pourrions plus respirer. Nous avons découvert que l’esprit est créateur; et c’est pourquoi, pour nous, les archétypes ont définitivement perdu leur évidence objective, et notre pensée suit le chemin infini de l’approximation toujours inachevée.

yéti

Pour De Benoist, le régressif écolo qui va de la logique du concept à celle de l'essence, comme dit l'intervenant cul béni de la 1ère philosophie positive à propos de l'essence ethnie/concept nation (mais détruit ds le froid payement comptant, d'où le réflexe crétin voulu par le Capital,faire régresser à l'essence)... Bobo consumériste, biobio décroissant... même combat crétin dit Hegel :


« Les conceptions de l’innocence de l’état de nature [bonobobo ver(t)], de la simplicité de mœurs des peuples primitifs [décroissance du hippie fils à papa se branlant derrière son cheval de traie], et d’autre part la sensualité [branlette] pour qui les besoins [Sartre, Cohn le tripoté, gogochon, jouir sans entrave], leur satisfaction, les plaisirs et les commodités de la vie particulière sont des buts absolus, ont toutes les deux un même corollaire : la croyance au caractère extérieur de la culture [l’état, thèses sur Feuerbach]. On la considère dans le premier cas comme corruptrice, dans le second comme un simple moyen. L’une comme l’autre opinion dénotent la méconnaissance de la nature de l’Esprit et des buts de la raison [...] Le but rationnel n’est donc ni cette simplicité de mœurs naturels, ni les plaisirs que l’ont obtient par la civilisation d’un développement de la particularité [branlette de chaque gogochon], c’est au contraire de soumettre à un travail de défrichement [historicisme Marx] la simplicité de la nature, c.a.d la passive privation de soi et l’inculture [Hanouna] du savoir et de la volonté, où encore l’immédiateté et l’individualité [Sartre] où l’Esprit fait naufrage et de donner d’abord à cette extériorité [naturelle] la rationalité extérieure dont elle est capable, la forme de l’universel à la conformité à l’entendement." PPD Hegel

yéti

Or tout période historique amène en elle-même sa contradiction,
« Ce qui se meut, c’est la contradiction. (...) C’est uniquement parce que le concret se suicide qu’il est ce qui se meut [...] c’est seulement parce que le concret se scinde et fait de lui quelque chose d’ineffectif, qu’il est ce qui se meut.»
Hegel, Préface à la Phénoménologie de l'Esprit, le marxisme ça évite le crétinisme passéiste...
Le capital n'y échappe pas, et ça commence à se voir (démographie, destruction de l'env). «L’Argent est la vie de ce qui est mort, se mouvant en soi-même.»
Et la VRAIE contradiction est évidente dans le mouvement historique (ignoré par les benêts réactionnaires) :

La mort de la Mort ne se vend pas, ni l'Espace Vital. Ils réveilleront Sparte. Prométhée, vrai dieu de l'Histoire.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog-178
free counters