« Nippone ni soumise | Accueil | Éléments n°162, le 17 septembre en kiosque »

10/09/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Michel Dejus

DELTEILLERIE
Le regard drogué au violet de l’iris
Il clame son délire à la mésange bleue.
Salmigondis qui s’enlise en sol sableux.
Un vent musculeux souffle gratis.

Il subit la jalousie des jonquilles.
La faute au merle, cafteur au bec jaune.
Point de fumée sans feu avec la faune.
Un nuage en pleurs se démaquille.

Une pensée sauvage lui donne à réfléchir.
Tendre au chic du chardonneret sans fléchir.
Une ambition fragile aux ordres du printemps.

La relecture d’un camélia ardu l’absorbe.
La faim qui le tenaille annonce un contretemps.
Le retour du paléolithique que rien ne résorbe.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog-180
free counters