« Jean-Paul Demoule, chasseur de nazis dans la préhistoire reçoit le prix Roger-Caillois | Accueil | A Lille, l’identité pour le meilleur et pour le pire »

15/01/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Euryale

La maîtrise conceptuelle de @ldeboissieu se signale tout particulièrement dans le domaine de la biologie, où sa réflexion bousculante peut s'appuyer sur une connaissance approfondie des meilleures sources scientifiques.

Laurent de Boissieu

Pour ceux qui, au-delà des insultes, voudraient connaître mon véritable propos:
http://www.ipolitique.fr/archive/2016/01/15/sapir-causeur-elements.html

V.Tesson

Bof ! très déçu par votre réponse Laurent de Boissieu ! La charge d'éléments est virulente, oui. Mais en gros vous ne répondez pas sur le fond. Leur propos n'ont rien avoir avec votre article, pas un seul moment il parle du FN. C'est votre charge ridicule contre la revue et Jacques Sapir qui est en cause.

Laurent de Boissieu

"Bref, il est totalement contradictoire de la part de Jacques Sapir de déclarer le mardi 12 janvier qu'"entre le camp national-républicain et l'extrême droite, le FN doit choisir", puis d'accorder le samedi 16 janvier un entretien à l'organe d'un courant qui - en dépit de convergences en politiques économique ou internationale - représente le pire du pire de l'extrême droite pour un national-républicain (en dehors bien entendu des groupuscules nostalgiques, folkloriques et donc anecdotiques)."

V.Tesson

Vous faites une fixette sur le support. Sans intérêt c'est le fond de Jacques Sapir qui m'intéresse. Personne ne vous force à lire la revue éléments. Je commence à comprendre le papier de l'équipe d'éléments.

Laurent de Boissieu

Mon intention n'est en effet pas de répondre aux insultes (et le sujet n'est pas non plus Jacques Sapir, que je lis avec plaisir sur de multiples autres supports).
Mon intention est simplement de replacer dans leur contexte mes propos, tenus dans une conversation privée à bâtons rompus et divulgués ici sans autorisation.

V.Tesson

D'après l'image vous expliquez la même chose à Jacques Sapir sur twitter, ce n'est pas une conversation privée ? Pire vous préférez un revue raciste comme Minutes à Éléments ! C'est complètement incompréhensible !

Laurent de Boissieu

Encore une fois, même si sur le fond cette note de blog déforme ce que j'ai toujours écrit sur la Nouvelle Droite, je ne répondrai pas davantage à un texte insultant et constituant une violation de correspondance privée. Rien d'autre à ajouter ici.
Bonne fin de journée à vous.

L'équipe de la revue Éléments

Ce que monsieur Laurent de Boissieu appelle une conversation privée concerne plus de 500 personnes sur son mur facebook, l'équivalent d'une salle de spectacle. Plusieurs lecteurs, de son propre mur nous ont fait des captures d'écran, trouvant "absurde" les accusations du journaliste de "La Croix". Des lecteurs - d'après eux - ne connaissant même pas Laurent de Boissieu. Voila pourquoi nous avons publié quatre à cinq formules de sa page facebook, formule que l'on retrouve aisément sur son compte twitter.

L'équipe de la revue Éléments

Nous remarquons que sur le blog de Laurent de Boissieu, à propos de son article les commentaires sont fermés. Amusant ! Non ?

V.Tesson

MDR ! Ce journaliste est un clown !

Laurent de Boissieu

"Des lecteurs - d'après eux - ne connaissant même pas Laurent de Boissieu."
Impossible, comme je vous l'ai déjà indiqué sur Twitter - où vous prétendiez alors que cela venait d'"amis" à moi - avec copie pour vous du paramètre Facebook en question.

"Voila pourquoi nous avons publié quatre à cinq formules de sa page facebook, formule que l'on retrouve aisément sur son compte Twitter."
Faux, justement pas toutes et elles sont décontextualisées (mais apparemment certaines choses vous dépassent... de même que différencier un individu de son nom de famille ou de son employeur).

Injure, mensonge (cette note de blog déforme ce que j'ai toujours écrit sur la Nouvelle Droite) et divulgation de conversation privée (cf. la jurisprudence certes non fixée de la Cour de cassation sur les paramètres du mur Facebook et le nombre d'abonnés): cela fait beaucoup.

Bon vent, je vous laisse, ainsi que vos fans, m'injurier en me réservant bien entendu le droit de donner une suite judiciaire à votre publication.

L'équipe de la revue Éléments

La formule "amis" dans le sens de facebook, ils sont "amis" avec vous mais pas personnellement. Mais je ne suis pas votre interlocuteur de facebook ou de twitter. Je ne m'occupe que de mettre en ligne les articles. Impossible de vous répondre plus en détail pour le reste. Voir avec la rédaction.


Bonne soirée

Guillaume Lenormand

Il est super en colère ! :-) Souvenir que Renaud Dely lui avait eu un peu plus d'humour au moment de sa réponse.

Anne-Laure

Effectivement 500 c'est beaucoup ! Sur un plan juridique je vois mal un juge aller dans votre sens. À moins de prouver qu'ils ont eux même pénétrer sur votre mur facebook. D'après mes souvenirs la jurisprudence concernait un employeur ce qui n'a rien avoir et l'employeur n'a pas été condamné pour violation de vie privée mais licenciement abusif. La c'est un organe de presse, pas facile et surtout vous êtes journalistes.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog-180
free counters