« «Nous ne guérirons jamais de Dominique Venner, et c’est pour cela que nous resterons vivants» | Accueil | Francis Van den Eynde : ce n’est pas l’Europe qui déçoit, mais le club d'épiciers baptisé “Union européenne” »

21/05/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog-180
free counters