« Bruno Roger-Petit, Caroline Fourest, les ravages de la génération BHL | Accueil | Les nouveaux bien-pensants »

03/02/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Yves Darcourt Lézat

Alain de Benoist et l'abbé Guillaume de Tanoüarn seront à Saint Rémy lès Chevreuse le 15 février prochain à 17h15. (terminus ligne B RER)
Ci-joint invitation du "Cercle courtois de la vallée de Chevreuse
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=728683390489933&set=pb.100000448369224.-2207520000.1391620625.&type=3&src=https%3A%2F%2Fscontent-a-fra.xx.fbcdn.net%2Fhphotos-frc3%2Ft1%2F1891075_728683390489933_278240584_n.jpg&size=931%2C689

kleio

Je n'ai pas lu les deux ouvrages d'Alain de Benoist, je ne doute pas qu'ils sont plus argumentés que les entretiens que j'ai pu trouver sur le net. Toutefois, je reste un peu sur ma faim. Les "théoriciens du genre" ne nient pas que les filles se comportent comme des filles, et les garçons comme des garçons, et ce dès la plus jeune âge, mais affirment qu'ils le font par mimétisme ou obligation. Même les études portant sur de très jeunes enfants sont à ce titre peu éclairantes. Ils considèrent ensuite, comme la science semble l'avoir montré, que l'acquis se transmet comme l'inné, génétiquement. Croire que la femme est intrinsèquement "femme", n'est-ce pas succomber aux mêmes sirènes de la "mêmeté" que nos théoriciens du genre ? La femme de 2014 n'a pas grand'chose à voir avec celle du XVème ou avec la guenon... Même les zones du cerveau se modifient. Au XVème siècle, les larmes sont réservées aux preux chevaliers, les femmes ne pleurent jamais: elles se tirent les cheveux. La limite de la théorie du genre, c'est plutôt sa praxis: admettons la domination masculine et le caractère largement culturel des constructions genrées-sexuées (puisque nature et culture finissent par se confondre), mais rassurons les amateurs du beau sexe: il faudra des siècles de petits garçons déguisés en Petit Chaperon pour que les chiennes de garde se mutent en louves.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Elements175-blog
free counters