« Succès du colloque Éléments sur la Russie | Accueil | Noël : la nuit des lumières et de l’espérance »

16/12/2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bartleby

Intéressante émission, mais une lourde méprise d'Alain de Benoist à la toute fin : Bernard Charbonneau n'était ni un "collaborateur" ni un "disciple" de Jacques Ellul, mais au contraire celui qui lui a fait prendre conscience des périls du système technicien. Ellul a toujours reconnu sa dette envers son ami, se considérant lui-même comme "un brillant second".
"Bernard Charbonneau, un des rares hommes de génie de ce temps, est totalement méconnu. Il a eu sur moi une influence décisive en orientant ma recherche, ma réflexion. Il a en quelque sorte été le déclencheur de toute mon évolution. Sans lui, je pense que je n’aurais pas fait grand-chose et en tout cas rien découvert."
Voir lagrandemue.wordpress.com, un site dédié à la pensée de Bernard Charbonneau

Hector

Dommage, ce petit spot de propagande en entrée, avec effet angoissant, à l'américaine. Indignité intellectuelle, et qui rétractera plus d'un esprit, alors que l'émission vaut d'être entendue... Oui, dommage, c'était presque parfait.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub-element165-blog
free counters